Le Confinement et nos Émotions

Paralysantes ou libératrices, terrorisantes ou stimulantes …

Elles peuvent permettre une prise de conscience de nos ressentis, de qui nous sommes réellement.

Au quotidien, elles sont là, racontent et reflètent notre histoire, notre personnalité, notre sensibilité…

 

 Elles?

Mais qui ça ?

Nos émotions, bien sûr…

 

Aujourd’hui,  le CONFINEMENT  met nos émotions à rude épreuve. Ces dernières envahissent notre corps de tensions,  et ont des répercussions sur notre mental.

Et vous, comment vous sentez-vous ? Comment arrivez-vous à les gérer, les exprimer ?

Joie, Peur, Tristesse, Colère ?  Ces quatre émotions primaires vous parlent-elles en cette période difficile que nous traversons ?

Elles nous touchent TOUS. C’est pourquoi il est important de les reconnaître, de les accepter, de les exprimer. Toutefois chez les adolescents, elles sont encore plus difficiles à canaliser.

LA JOIE

Vous avez reçu des nouvelles de vos proches ? Ces derniers vont bien. Vous vous sentez rassurés et joyeux.

Ainsi, la joie qui vous envahit à cet instant est bénéfique .

En effet, apaisante et stimulante, elle  vous soulage,  et vous apporte du bien-être.

Aussi minime soit elle, accueillez simplement cette énergie positive avec bienveillance.

Provoquez ces moments de joie en vous accordant des petits plaisirs.

LA TRISTESSE

Vous vous sentez triste ?

Quoi de plus normal en cette période de confinement?

Le manque des personnes proches, de relations sociales et l’incertitude actuelle sont bien présents et angoissants. Ceci est accentué par #restezchezvous qui nous prive de notre liberté de circuler.

Comment se manifeste votre tristesse ?

Par des pleurs, traits crispés, spasmes, soupirs, gorge nouée, besoin de se replier sur soi, besoin d’acceptation de la situation, de réconfort et d’amour.

De plus, le découragement, l’impuissance, le chagrin, le désespoir, l’insatisfaction ou l’injustice de l’événement renforce cette émotion.

Libérez-vous !

Si souvent cachée par pudeur, la tristesse est naturelle et légitime. C’est pourquoi pour surmonter notre chagrin, identifier  son origine (perte, séparation, deuil, changement compliqué…), est important. C’est ainsi que vous vous sentirez soulagés.

LA COLERE

Vous éprouvez de la colère ces dernières semaines ?

La frustration, l’injustice, l’impuissance, et ce sentiment d’agression  ou de manque, que nous vivons avec  le confinement au quotidien engendre cette émotion. Ceci est encore une fois normal.

De plus, la colère permet de comprendre nos besoins d’écoute, d’empathie envers nous, de compréhension, de décharge de l’énergie, de réparation.

Même si ce sentiment est souvent considéré comme  un sentiment « négatif », il faut l’accepter et le comprendre. Ainsi, apprenez à identifier la source de cette colère. C’est  de cette façon que vous parviendrez à vous préserver par la suite.

Ainsi, il est important de l’accueillir, de la prendre en considération et surtout de l’exprimer. Ne vous laissez pas déborder par elle. Évacuez votre colère en l’exprimant. Vous vous sentirez apaisés et sereins.

 

LA PEUR

Vous éprouvez de la peur ? Peur du covid19, peur pour vous, pour votre entourage ? Peur pour les mois avenir ?

Il s’agit ici d’un réflexe qui se met en place suite à un signal que votre cerveau analyse comme un danger immédiat (peur d’un chien) ou pas.

En effet, vous pouvez avoir peur de votre supérieur hiérarchique, d’une personne ou de passer un examen, un oral.. Dans ce cas, il est parfois impossible de fuir la raison de notre peur. Il faut donc apprendre à l’appréhender.

Ainsi, il est important de réguler sa peur pour ne pas épuiser son corps et son mental.

Rester en alerte  peut provoquer des troubles du sommeil, des crises d’angoisses, voir des burn-out dans les cas les plus sévères.

En conséquence, essayez de réguler cette émotion car une fois l’alerte passée, le corps récupère.

Apprenez à vivre les moments plus sereinement.

Le Confinement et nos émotions

Finalement une situation qui nous révèle un peu plus, nous savons apprécier les petits plaisirs tout en apprenant à gérer nos angoisses, nos peurs, notre tristesse et notre colère.

Ainsi, comme notre histoire personnelle ou notre éducation, la société, joue désormais un rôle sur notre façon d’accueillir et de gérer nos émotions...

Même si nos émotions peuvent nous déstabiliser, même si on a l’impression de ne pas les maîtriser, elles sont extrêmement importantes au quotidien. Elles nous aident à avancer et mieux nous connaître.

Ainsi, il est important de les accueillir sans jugement, sans à priori et sans attente.

La sophrologie nous aide à les identifier, les accueillir, les accepter, les canaliser et les exprimer pour enfin être apaisé et être en accord avec ce que nous ressentons.

Vous souhaitez des renseignements  ?

Me suivre sur les réseaux sociaux